jeudi 31 décembre 2009

Voeux pour la Nouvelle Année

Voici la nouvelle année, comme un chemin qui se dévoile. Que sur la route de vos projets, le soleil se mêle aux étoiles. Nous vous souhaitons une excellente nouvelle année, remplie de bonheur, en espérant vous revoir très vite.

mercredi 23 décembre 2009

Un bref moment d'introspection

L'heure des vœux pour la nouvelle année approche, mais nous n'y sommes pas encore tout à fait ! Toutefois, on dirait bien que pour nombre d'entre nous, le dernier vœu de l'année qui s'achève est que Noël se passe bien !

Comment abordez-vous ces heures autour de Noël ?

Qu'y voyez-vous, que ressentez-vous ? Simples dates sur le calendrier, contraintes que l'on accepte de subir une fois par an, triomphe des temples de la consommation, mascarade ? Occasion de vacances, de repos ou bien d'agitation ? Belle occasion de célébration, de retrouvailles avec les siens ? Fuite en avant, par peur d'être seul en ces moments ou de se sentir en marge, peur ou désir de ne pas être comme « les autres » ?
Besoin ancestral de se blottir les uns contre les autres sous un arbre paradisiaque ? Célébration de l'enfance et au-revoir à l'enfant que nous avons été ? Aspiration à pacifier vos relations, envie de pardonner ? Appétit de lumière et de chaleur ? Interrogation sur ce qui naît au jour avec le « natalis »? Plaisir de renouer avec le mystère, le sacré ?

Où vous situez-vous ?

Faites-vous partie de ceux qui se réjouissent ou de ceux qui stressent ou qui ronchonnent ? Vous demandez-vous si vous avez bien tous vos cadeaux, si vous n'avez oublié personne ? Avez-vous le nez plongé dans une valise ? Allez-vous tout improviser à la dernière minute ? Dédaignez-vous définitivement cette fête ?

Que souhaitez-vous donc au plus profond de vous ?

Message inspiré du Souffle d’Or

mardi 22 décembre 2009

Consolidation d'équipe - "Team Building"

Certaines organisations qui traversent les crises sans trop de douleur. Leur secret ? La consolidation d'équipe.

Selon Claire Landry, psychologue industrielle, une consolidation d'équipe efficace s'intègre dans les activités quotidiennes et peut s'exercer sans que personne ne s'en rende compte. Voici quatre ingrédients pour assurer la réussite de la consolidation continue :

1)Maintenir avec son équipe des rencontres régulières qui soient pertinentes, cohérentes et d'une durée précise ;

2) Donner à chacun la parole et lui faire sentir que sa contribution sera prise au sérieux ;

3)Le gestionnaire doit croire aux vertus de la transparence et au partage du leadership ;

4)Ces rencontres doivent mener à un plan d'action clair lié aux objectifs de productivité visés par le groupe.



Le Groupe Courage International offre des ateliers sur la consolidation d'équipe selon l'approche Genuine Contact, la voie vers l'ouverture et l'authenticité.

Notre modèle d’atelier prend racine dans l’expérience. L’animation se fonde sur une approche de formation holistique, veillant à transmettre des connaissances théoriques et pratiques d'une manière qui interpelle les multiples facettes de l’être humain, notamment les styles d’apprentissage, les divers types d’intelligence et les niveaux de conscience. Les participants se familiarisent avec les concepts, puis les expérimentent au sein du groupe. Une telle approche crée des conditions qui maximisent l’apprentissage individuel de chaque participant tout en favorisant l’émergence de l’apprentissage collectif.

La méthode incorpore des réflexions individuelles aussi bien que du travail en tandem, en petits groupes et en plénière ainsi que du temps d’expérimentation et de discussion approfondie. Le processus invite les participants à établir une rencontre authentique avec eux-mêmes, avec une autre personne, avec le groupe et avec la collectivité – créant des relations et nourrissant de nouvelles façons d’apprendre ensemble pendant l’atelier. Cela permet aux participants de s’accompagner collectivement tout au long de l’apprentissage.

Soutien et mentorat sont offerts à tous les participants après la formation.

lundi 21 décembre 2009

Solstice d’hiver 2009

"Trois mois après l’équinoxe d’automne vient le solstice d’hiver, qui donne lieu à la Fête de la lumière intérieure. Nous vivons alors les journées les plus courtes et les nuits les plus longues de l’hiver. C’est la période de l’année où les forces de l’obscurité ont le plus de pouvoir. C’est le temps, pour le guerrier de lumière, de manifester ses qualités. Nous voulons incarner la lumière intérieure qui va briller et vaincre l’obscurité. Cette cérémonie comporte vingt-quatre heures de veille et de vigile. Une personne pratique devant l’autel toute la nuit et d’autres gardent le feu sacré.

Pour lire l'article au complet d'Aigle Bleu, cliquez sur le mot lien

Je vous offre mes meilleurs voeux pour ce retour à la lumière.

Comment avez-vous l'intention de marquer ce solstice d'hiver?

Marquis

dimanche 20 décembre 2009

Pourquoi parler ouvertement?

Le guerrier de la lumière partage avec les autres sa connaissance du chemin. Celui qui aide est toujours aidé, et il a besoin d’enseigner ce qu’il a appris. Aussi s’assoit-il près du feu pour raconter comment s’est passée sa journée de lutte.

Un ami murmure : « Pourquoi parler aussi ouvertement de ta stratégie? Ne vois-tu pas que, en agissant ainsi, tu cours le risque de devoir partager tes conquêtes avec les autres? »

Le guerrier se contente de sourire et ne répond pas. Il sait que s’il parvient au terme de son voyage dans un paradis vide, son combat n’en aura pas valu la peine.

Source : Paulo Coelho, Manuel du Guerrier de la Lumière

Demain, c’est le solstice de l’hiver!
Dans l'hémisphère Nord, le solstice d’hiver correspond à la nuit la plus longue (21 ou 22 décembre). Dans l'hémisphère Sud, le solstice d’hiver a lieu le 21 ou 22 juin (les saisons sont inversées).

Les jours de solstice, le Soleil passe à la verticale de l'un des deux tropiques.

dimanche 13 décembre 2009

Le périple de notre vie

Réflexion pour amorcer le bilan d'une fin d'année et le début de 2010.

En voyage, il est sûrement utile de savoir où on va ou de connaître de façon générale la direction que l’on emprunte. Mais n’oubliez pas que la seule chose qui soit réelle de notre périple en somme, c’est le pas que nous faisons en ce moment. C’est la seule chose qui existe vraiment.

Notre périple personnel a un but extérieur et un but intérieur. Le premier consiste à arriver à destination, à accomplir ce que nous avons entrepris de faire, à réaliser ceci ou cela. Mais si notre destination ou les pas que nous ferons à l’avenir monopolisent tellement notre attention qu’ils deviennent plus importants pour nous que le pas que nous faisons maintenant alors nous passons complètement à côté de la raison d’être de notre périple, qui n’a rien à voir avec l’endroit où nous allons ni avec le geste que nous posons, mais tout à voir avec le comment des choses. Ce périple n’a rien à voir avec l’avenir mais tout à voir avec la qualité de notre conscience à cet instant même.

Dans le monde extérieur, notre périple est peut-être fait de d’un million de pas. Dans le monde intérieur, il n’en comprend qu’un : celui que vous faites maintenant.

Source : Eckhart Tolle
Photo

samedi 28 novembre 2009

Atelier de formation : L’animation holistique

Module 2 du programme Genuine Contact, une approche holistique vers le succès au travail :

•offert en collaboration avec Entraide-Deuil de l’Outaouais, les 22, 23 et 24 janvier 2010 à Gatineau, QC, Canada.
•offert en collaboration avec Communications Esther Matte, les 21, 22 et 23 avril 2010 à Montréal, QC, Canada.

Pour vous inscrire veuillez communiquer avec Marquis Bureau : info@mbureau.com ou 819-766-2873.

Une organisation investit tellement de ressources dans toutes sortes de réunions qu’il est important que celles-ci soient efficaces. L'animation holistique (AH) met la créativité et l’intelligence collectives à l’œuvre pour récolter les résultats extraordinaires auxquels on aspire.

Les réunions animées avec cette approche se caractérisent par une forte participation et une grande efficacité. Le module d'animation holistique est un atelier expérientiel de trois jours qui apprend aux participants à animer des réunions où se mêlent harmonieusement les principes de l’apprentissage des adultes, l’apprentissage global, les dimensions multiples de l’individu (l’intellect, les émotions, l’esprit et le corps), le milieu d’apprentissage et l’animateur.

En regard d’objectifs précis à atteindre, l'AH vous permet de tenir des réunions agréables, efficaces et très productives permettant à des équipes d’émerger et au leadership de se manifester. Ce type de réunion favorise de meilleures communications, un apprentissage utile et un bon climat de travail. Bref, l'AH peut vous aider à bâtir des organisations saines et à transformer votre façon de faire les choses.

Ce que l'atelier apporte aux participants

Les gens quitteront cet atelier expérientiel et interactif riches de processus et d’outils pratiques et holistiques qui permettront :
•de cultiver globalement le potentiel des individus et de l’organisation;
•de préparer et d’animer des réunions de deux heures à plusieurs jours au gré d’un ordre du jour établi, mais très ouvert à l’émergence de solutions créatives;
•de mobiliser les intelligences et les styles d’apprentissage multiples des participants;
•d’assurer la santé à long terme de l’organisation et de ses relations avec la communauté;
•d’accroître la faculté des organisations de composer et de prospérer avec le changement;
•de faire œuvre utile avec l’information, le savoir et la sagesse émanant d’au-delà des cinq sens.

L’AH est un mode de facilitation dynamique : non seulement convient-il à des groupes de tailles diverses, mais elle permet de répondre à des besoins et contextes différents. Elle vous aidera à engager la participation active des communautés internes et externes dans n'importe quel exercice de planification, de consultation, de validation ou d'évaluation. Ce mode de facilitation peut aussi être pratiqué au sein de l’organisation pour développer une culture organisationnelle consciente d’ouverture et d’authenticité. Il crée un environnement de travail inspirant, parce que les participants sont pleinement engagés dans l’organisation avec âme, passion et énergie. Sa pratique permet d’explorer et de créer les conditions nécessaires pour une autoorganisation efficace, un apprentissage spontané et la santé organisationnelle. Tous ces facteurs contribuent au développement des capacités de l’organisation.

Cet atelier intéressera les membres de votre organisation aussi bien que vos partenaires. La présence de participants provenant de multiples milieux de travail offre l’avantage d’une mixité qui enrichit l’expérience d’apprentissage.

Notre modèle d’atelier prend racine dans l’expérience. L’animation se fonde sur une approche de formation holistique, veillant à transmettre des connaissances théoriques et pratiques d'une manière qui interpelle les multiples facettes de l’être humain, notamment les styles d’apprentissage, les divers types d’intelligence et les niveaux de conscience. Les participants se familiarisent avec les concepts, puis les expérimentent au sein du groupe. Une telle approche crée des conditions qui maximisent l’apprentissage individuel de chaque participant tout en favorisant l’émergence de l’apprentissage collectif.

La méthode incorpore des réflexions individuelles aussi bien que du travail en tandem, en petits groupes et en plénière ainsi que du temps d’expérimentation et de discussion approfondie. Le processus invite les participants à établir une rencontre authentique avec eux-mêmes, avec une autre personne, avec le groupe et avec la collectivité – créant des relations et nourrissant de nouvelles façons d’apprendre ensemble pendant l’atelier. Cela permet aux participants de s’accompagner collectivement tout au long de l’apprentissage.

Soutien et mentorat sont offerts à tous les participants après la formation.

mardi 24 novembre 2009

Formation : Travailler avec la Technologie du Forum ouvert

Module 1 du programme Genuine Contact, une approche holistique vers le succès au travail offert en collaboration avec CAP Santé Outaouais, les 28, 29 janvier et 5 février 2010 à Gatineau, QC, Canada.

Pour vous inscrire à cet atelier, veuillez communiquer avec Marquis Bureau : info@mbureau.com

Que diriez-vous d’avoir accès à un groupe d’experts qui puisse aider le leader que vous êtes à relever des défis complexes mieux que l’expertise et les écoles de pensée actuelles le peuvent? Ce potentiel existe et sommeille autour de vous, dans votre organisation ou votre collectivité. Il n’attend qu’un signe de votre part. L’époque de complexité que nous vivons nécessite un leadership qui engage et mobilise les gens qui font face à de grands défis pour se démarquer dans un monde en perpétuel mouvement. Le Forum ouvert est un outil pour le faire.

Venez participer à cet atelier de quatre jours, hautement expérientiel. Vous y apprendrez à :

* Animer des réunions avec le Forum ouvert lorsque l’enjeu est important, qu’une multitude de gens sont concernés, que la complexité est grande et qu’il y a urgence de décisions.
* Appliquer une approche holistique pour travailler avec le client de façon à atteindre un maximum de résultats.
* Vous préparer en tant qu’animateur à entrer en contact authentique avec vous-même, à maintenir l’ouverture de l’espace de sorte que des conversations courageuses et importantes puissent avoir lieu et à utiliser des outils, des compétences et des connaissances simples et pratiques pour travailler de façon vraiment systémique.

Cet atelier intéressera les leaders, gestionnaires, consultants, animateurs, dirigeants communautaires ou artisans de politique de tous les secteurs. Les participants viennent de multiples contextes – de l’entreprise privée aux établissements de santé ou d’éducation en passant par les organismes sans but lucratif. Cette mixité enrichira votre expérience d’apprentissage.

Ce que l’atelier vous apportera

Vous quitterez cet atelier interactif et expérientiel avec des outils et processus pratiques et holistiques qui vous permettront de :

* Travailler autant avec l’essence qu’avec la forme du Forum ouvert (FO) pour concevoir des réunions systémiques de petits et grands groupes (5 à 1 000 personnes) qui augmentent le degré de confiance, améliorent la communication et les relations, inspirent la créativité et permettent aux participants de découvrir leur passion et de prendre la responsabilité de ce qui compte le plus pour eux;
* Animer des réunions en FO pouvant s’étendre sur 4 heures ou plusieurs jours;
* Discerner le bon moment pour utiliser le FO;
* Utiliser des outils simples et pratiques pour planifier avec le client des réunions productives en établissant adéquatement le thème, les contraintes (« conditions cadres ») et la durée;
* Aider le client à retirer le maximum d’avantages des résultats de la réunion en FO;
* Mettre à contribution le potentiel et l’intelligence collective des individus et de l’organisation;
* Consolider les équipes et la collaboration tout en travaillant à un enjeu d’importance pour l’organisation;
* Avoir conscience des implications des gestes et comportements de l’animateur, qui peuvent favoriser l’ouverture ou, au contraire, y nuire;
* Vous préparer à animer et porter attention à votre santé et à votre équilibre personnels;
* Explorer le FO en tant qu’approche de leadership et de système d’exploitation favorisant l’équilibre et la santé organisationnels à long terme;
* Guider efficacement des processus de changement et de transformation.

Notre approche


Notre modèle de formation prend racine dans l’expérience. L’animation se fonde sur une approche holistique, qui veille aux multiples facettes de l’être humain, notamment les styles d’apprentissage, les divers types d’intelligence et les niveaux de conscience. L’animation holistique crée des conditions qui maximisent l’apprentissage individuel de chaque participant tout en favorisant l’émergence de l’apprentissage collectif.

La méthode incorpore des réflexions individuelles aussi bien que du travail en tandem, en petits groupes et en plénière. Le processus invite les participants à établir un contact authentique avec eux-mêmes, avec une autre personne, avec le groupe et avec la collectivité – créant des relations et nourrissant de nouvelles façons d’apprendre ensemble pendant l’atelier. Cela permet aux participants de s’accompagner collectivement tout au long de l’apprentissage.

lundi 16 novembre 2009

Quelle différence cela va-t-il faire ?

« Alors qu'il marchait à l'aube sur la plage, le vieux vit devant lui un jeune homme qui ramassait des étoiles de mer et les jetait à l'eau. Il finit par le rejoindre et lui demanda pourquoi il agissait ainsi. Le jeune homme lui répondit que les étoiles de mer mourraient s'il les laissait là jusqu'au lever du soleil. « Mais la plage s'étend sur des kilomètres et il y a des millions d'étoiles de mer, répliqua-t-il. Quelle différence cela va-t-il faire ? » Le jeune homme regarda l'étoile de mer qu'il tenait dans sa main et la lança dans l'écume. Il répondit : « Cela fera une différence pour celle-ci. »

Photo: Marquis Bureau, Virginia Beach

vendredi 13 novembre 2009

Le changement

Comprendre le changement est inscrit dans la nature de tous les phénomènes du monde animé ou inanimé nous évite de nous accrocher aux choses comme si elles devaient durer éternellement - Matthieu Ricard

Photo : Marquis Bureau, Notre-Dame-de-la-Salette, novembre 2009.

jeudi 12 novembre 2009

vendredi 6 novembre 2009

Premier Forum Ouvert à Entraide-Deuil de l'Outaou


Entraide-Deuil de l'Outaouais (EDO) tiendra son premier Forum ouvert le samedi 7 novembre 2009 sous le thème de « Renouveler ma pratique d'entraide ». Tous les bénévoles de l'organisme sont invités à y participer. EDO anime les groupes d'entraide en utilisant l'animation holistique depuis le début de l'automne.

Vive l'authenticité - Vive l'ouverture!

lundi 2 novembre 2009

Le labyrinthe

Le labyrinthe est formé d'un ensemble de chemins entrelacés. Ils symbolsaient, dans un espace restreint, le long et difficile chemin de l'initiation. Au moyen âge, les labyrinthes sont devenus des substituts du véritable pèlerinage aux Lieux saints, car le croyant les franchissait en priant, et à genoux.

Le labyrinthe de Chartes (photo) a un diamètre de 12 mètres et le chemin qui le compose es d'environ 200 mètres. Celui qui parvenait à son coeur accédait symboliquement au centre spirituel du monde.

L'image de labyrinthe a aussi servi pour désigner la quête de l'alchimiste qui ne peut réussir sans s'être lui-même centré ou sans bénéficier du "fil d'Ariane" que représentent l'enseignement, l'assistance des maîtres qui l'ont précédé.

Source : Encyclopédie des symboles

samedi 31 octobre 2009

Descriptifs des ateliers offerts à Val-David (Québec) au mois de novembre 2009

Deux ateliers seront offerts par le Groupe Courage international au mois de novembre 2009 à Val-David : Travailler avec la technologie du Forum ouvert (20-23 novembre) et l'Organisation Genuine Contact, une organisation ouverte et authentique (24-27 novembre).

Descriptifs des ateliers

mardi 27 octobre 2009

Poste à pourvoir (temps partiel) à l'Association des universités de la francophonie canadienne AUFC)

Bref résumé
L'AUFC est à la recherche d’une étudiante ou d’un étudiant pour assumer des fonctions de communication et d’administration de projets dans ses bureaux d'Ottawa.

Descriptif intégral
L’Association des universités de la francophonie canadienne (AUFC) est à la recherche d’une étudiante ou d’un étudiant pour assumer des fonctions de communication et d’administration de projets dans ses locaux situés au 260, rue Dalhousie, bureau 400, Ottawa.

Taux horaire

25$ l’heure.

Durée du contrat

Du 9 novembre 2009 au 31 mars 2010, à raison de vingt heures par semaine. L’horaire de travail est flexible, en fonction de la disponibilité de la candidate ou du candidat retenu(e).

Qualifications et qualités

Le candidat :

Possède une excellente maîtrise de la langue française écrite et parlée.

Est autonome, responsable et ponctuel.

Etre créatif et force de proposition avec des qualités interpersonnelles fortes.

Possède une connaissance des outils informatiques et de l’internet.

Atouts :

Être inscrit dans un programme de communication, de journalisme, ou ayant une expérience notoire dans ces domaines.

Expérience en communication et rédaction.

Expérience dans le travail de bureau, l’organisation d’événements et (ou) l’administration de projets.

Intérêt pour la francophonie canadienne et sensibilité aux enjeux liés à cette question.

Résumé des fonctions :

Préparer des communiqués de presse, des documents à caractère informatif ou promotionnel et collaborer à l’élaboration d’autres outils de nature communicative ou promotionnelle.

Veiller à la mise à jour hebdomadaire du Portail de la recherche sur la francophonie canadienne en l’alimentant d’informations pertinentes et en y validant l’apport des annonceurs externes.

Alimenter la section « nouvelles » du portail en y affichant des nouvelles pertinentes sur la francophonie canadienne, tirées de plusieurs sources médiatiques et autres.

Veiller à la mise à jour hebdomadaire du site Internet de l’AUFC. Alimenter la section « nouvelles » du site en y affichant des nouvelles pertinentes sur les universités membres, puisées à même les sites de ces universités ou obtenues en assurant la liaison avec les personnes-ressources dans ces universités.

Produire et diffuser l’infolettre électronique bimensuelle du portail et l’infolettre électronique mensuelle de l’AUFC à l’aide des outils électroniques à disposition. Les infolettres communiquent les nouvelles récentes du Portail et du site Internet.

S’acquitter de tâches administratives relatives à la coordination des programmes et événements existants de l’AUFC et à la proposition de projets.

S’acquitter d’autres tâches administratives variées afin d’appuyer le personnel en période de pointe.

Présentation des candidatures :

Les personnes intéressées doivent poser leur candidature en faisant parvenir leur curriculum vitae et une lettre d’intention à Monsieur Christophe Kervégant, directeur général de l’Association des universités de la francophonie canadienne, à direction@aufc.ca avant le 30 octobre 2009, 16 h

Renseignements

lundi 26 octobre 2009

Le temps

Un guerrier de la lumière n’est jamais pressé. Le temps travaille en sa faveur; il apprend à maîtriser son impatience et évite les gestes irréfléchis.
Avançant lentement, il note la fermeté de ses pas. Il sait qu’il participe à un moment décisif de l’histoire de l’humanité, et qu’il doit changer lui-même avant de transformer le monde. Pour cela, il se rappelle les propos de Lanza del Vasto : « une révolution a besoin de temps pour s’installer. » Un guerrier de la lumière ne cueille jamais le fruit quand il est encore vert.

Source : Paulo Coelho

mardi 13 octobre 2009

Novembre 2009 - Ateliers de formation

Le groupe Courage international, pionnier dans la transformation holistique des organisations et des individus, offrira deux ateliers du programme Genuine Contact au mois de novembre 2009 à Val-David (Québec).

Les deux ateliers sont :
TRAVAILLER AVEC LA TECHNOLOGIE DU FORUM OUVERT (20 au 23 novembre)

L’atelier vous guide dans

•l’exploration de la forme et de l’essence du Forum ouvert.
•l’animation d’un Forum ouvert ;
•le travail préparatoire avec le client afin de vérifier si sa décision d’organiser un Forum ouvert dans l’organisation est prise en connaissance de cause ;
•le travail avec le client immédiatement après un Forum ouvert afin de tirer le maximum des sujets relevés pendant le Forum ouvert pour la suite des travaux.
Chaque atelier s’accompagne d’un manuel pour favoriser l’apprentissage continu. Soutien et mentorat sont offerts à tous les participants après la formation par l’entremise d’un réseau international de professionnels de l’approche Genuine ContactMC, Voie de l’ouverture et de l’authenticité.

L’ORGANISATION GENUINE CONTACT, une organisation ouverte et authentique (24 au 27 novembre)
L’atelier commence par répondre aux préoccupations qui font habituellement surface lorsque l’on commence à animer en Forum ouvert. Les participants approfondiront leurs propres perceptions et interprétations de la forme et de l’essence du Forum ouvert. On encouragera une réflexion individuelle approfondie sur les croyances personnelles en matière de leadership, d’individus et d’organisations.

En utilisant les principes du Forum ouvert, les participants apprennent à développer une organisation apprenante que nous appelons une organisation Genuine Contact, organisation ouverte et authentique. Les participants apprennent à inspirer et à soutenir la croissance et un rendement exceptionnel et à naviguer dans les flots du chaos de notre époque.

Une organisation apprenante interconnectée se crée simultanément dans toutes les couches de l’organisation. Le programme Genuine Contact a été conçu comme véhicule pour devenir une organisation ouverte et authentique.

Inscription

Joindre Marquis Bureau - info@mbureau.com pour de plus amples renseignements.

mardi 22 septembre 2009

Formation: Forum ouvert

Travailler avec la Technologie du Forum ouvert
Module 1 du Programme Genuine Contact, Voie de l’ouverture et de l’authenticité

Offert par le Groupe Courage international inc.

Investissement : 1000 $ – Inscrivez-vous d’ici le 23 octobre et vous économisez 200 $ sur les frais d’inscriptions totaux.

L’atelier est une exploration centrée sur la manière de travailler avec la Technologie du Forum ouvert, c'est-à-dire comment créer des conditions adéquates pour que l’organisation atteigne un maximum de résultats durant un Forum ouvert et surtout, après un Forum ouvert.

Le Forum ouvert est, entre autres, une méthode d’assemblée. Les individus et les groupes y apprennent à développer continuellement leurs capacités et leurs facultés de résoudre des problèmes en commun. Cette méthode rehausse l’aptitude des individus et des groupes à être plus efficaces dans un environnement de travail qui change sans cesse, et souvent très vite. Un Forum ouvert crée des conditions où le potentiel des individus et de l’organisation, c’est-à-dire de la collectivité, peut apparaître clairement. En effet, un Forum ouvert met en évidence le savoir, les expériences et la créativité des individus, souvent invisibles dans des processus moins ouverts.

Le FORUM OUVERT est une approche efficace pour la collaboration transdisciplinaire nécessaire au 21ème siècle. Conçue par Harrison Owen, elle saisit l’âme d’une organisation de manière surprenante. On l’utilise dans le monde entier pour rendre les organisations capables d’atteindre des résultats inattendus par une approche simple, basée sur des principes et des valeurs clairs.

Si vous êtes un leader, un gestionnaire, un expert-conseil ou que vous devez simplement travailler avec d’autres personnes pour obtenir des résultats, cet atelier vous offre des pistes nouvelles et pratiques à explorer pour créer l’avenir souhaité pour votre organisation. Quel que soit votre secteur d’activité : monde des affaires, organismes sans but lucratif, milieu de l’éducation, des arts, de la santé ou autres du secteur public ou parapublic, cet atelier vous est ouvert.

Que vais-je apprendre durant cet atelier?
Fondé sur l’expérience, notre modèle didactique a été conçu suivant les principes de l’animation holistique. Ce style d’animation est imprégné d’un souci de répondre aux divers styles d’apprentissage afin d’optimiser l’apprentissage expérientiel durant l’atelier. Pour en savoir davantage, prière de consulter le site http://mbureau.blogspot.com


L’atelier vous guide dans
•l’exploration de la forme et de l’essence du Forum ouvert.
•l’animation d’un Forum ouvert ;
•le travail préparatoire avec le client afin de vérifier si sa décision d’organiser un Forum ouvert dans l’organisation est prise en connaissance de cause ;
•le travail avec le client immédiatement après un Forum ouvert afin de tirer le maximum des sujets relevés pendant le Forum ouvert pour la suite des travaux.
Chaque atelier s’accompagne d’un manuel pour favoriser l’apprentissage continu. Soutien et mentorat sont offerts à tous les participants après la formation par l’entremise d’un réseau international de professionnels de l’approche Genuine ContactMC, Voie de l’ouverture et de l’authenticité. Vous trouverez de l’information complémentaire sur cette approche à www.genuinecontact.net (en anglais).

Lieu de l’atelier
Niché au cœur des Laurentides, à 80 km au nord de Montréal, se trouve le pittoresque village de Val-David et la paisible auberge Prema Shanti, sur les berges du lac Doré. C’est là, dans ce lieu de retraite idéal pour qui souhaite vivre une expérience complète d’apprentissage expérientiel en hébergement, qu’ont lieu nos ateliers.

L’auberge offre des chambres joliment décorées, une excellente cuisine et un accès facile à des sentiers de randonnée pédestre et à des activités telles que la natation et le canotage. Il nous fait plaisir de vous offrir un rabais pour votre hébergement à l’auberge Prema Shanti pour la durée de l’atelier. Les différents forfaits comprennent l’hébergement du 19 novembre au 22 novembre (4 nuitées), les repas et les pauses (souper le soir du 19 novembre de votre arrivée jusqu’au diner du 23 novembre), les boissons non-alcoolisées et l’utilisation des installations.

Notre équipe d’animateurs
Les copropriétaires du Groupe Courage international inc., Michelle Cooper, d’Ancaster, Ont., Donna Clark, de Halifax, N.-É. et Marquis Bureau, de Notre-Dame-de-la-Salette QC, ont invité Esther Matte à offrir ces ateliers avec eux. Ils sont de proches collègues, tous formateurs Genuine Contact agréés, et font partie du Programme depuis un certain nombre d’années. Ce partenariat donne aux participants l’occasion d’apprendre en côtoyant des professionnels de cette approche œuvrant au pays et à l’étranger dans un éventail de secteurs. Il permet également d’offrir l’atelier en français et en anglais, ce qui procure aux participants une expérience d’apprentissage unique et personnalisée.

Inscrivez-vous dès aujourd’hui à cet atelier passionnant!

Inscription
Les inscriptions sont contingentées.

samedi 19 septembre 2009

Formation: Forum ouvert

Le Groupe Courage International offrira un module de formation sur le Forum ouvert du 20 au 23 novembre 2009 à l'Auberge Prema Shanti à Val-David, Québec. Vous avez le choix de suivre votre formation en français ou en anglais.

Pour obtenir de plus amples renseignements ou pour vous inscrire, communiquez avec Marquis Bureau: info@mbureau.com

Les copropriétaires du Groupe Courage International sont Marquis Bureau, Michelle Cooper, Donna Clark

samedi 12 septembre 2009

Le Guerrier intérieur : La responsabilité

Le Guerrier se reconnaît comme créateur de son univers et de sa vie. Il n’est pas victime de quoi que ce soit ou de qui que ce soit. Il ne blâme ni ne juge, Il expérimente tout ce qui se présente comme un défi ou une occasion pour apprendre et évoluer. Il reconnaît que toute situation est parfaite pour réaliser le Plan d’évolution personnel et collectif. Il sait que tout ce qui lui arrive est le résultat de ses pensées, de ses actes. Il en est la source. Ce point de vue lui donne une position de pouvoir, et non la position de victime.

« Ce n’est pas ce qui arrive qui détermine ma vie, mais ce que je décide de faire avec ce qui m’arrive. »

Celui qui a du pouvoir personnel voit tout comme une opportunité pour apprendre et grandir, même s’il ne comprend pas pourquoi il a attiré ces circonstances dans sa vie.

Source : Thierry Pasquier

jeudi 10 septembre 2009

Atelier : Travailler avec les styles d’apprentissage de Kolb

J'offre aujourd'hui un atelier sur les styles d'apprentissage de Kolb à l'Université d'Ottawa au Centre d'apprentissage et de développement organisationnel.

Le répertoire des styles d’apprentissage selon Kolb décrit nos façons d’apprendre et nos attitudes par rapport aux idées et aux situations quotidiennes. Il peut nous servir de stimulant pour interpréter et examiner les façons que nous affectionnons pour apprendre dans des situations précises. Cet atelier expérientiel s’adresse aux formateurs soucieux de concevoir, de développer et d’offrir une formation de manière à tenir compte des styles d’apprentissage des participants. Vous apprendrez à profiter pleinement du potentiel des participants au niveau individuel et collectif dans un contexte d’apprentissage ou de réunion.

Une vision sans action n'est qu'un rêve;
Une action sans vision est une corvée;
Une vision en action, c'est l'espoir du monde.
- Carlos Castaneda

lundi 7 septembre 2009

Notre-Dame-de-la-Salette sur You Tube

Grâce à M. François Reid, le vidéo du concours de labour 2003 est maintenant disponible sur You Tube. Vous n'avez qu'à cliquer sur le lien.

Merci François pour cette généreuse contribution!

vendredi 4 septembre 2009

Journée internationale de l’alphabétisation 8 septembre 2009

Message de M. Koïchiro Matsuura, directeur général de l’UNESCO à l’occasion de la Journée internationale de l’alphabétisation 8 septembre 2009

Cette année, la Journée internationale de l’alphabétisation met l’accent sur le rôle joué par l’alphabétisation dans l’autonomisation et sur son importance pour la participation, la vie civique et le développement. « Alphabétisation et autonomisation » est également le thème retenu pour l’exercice biennal 2009-2010 de la Décennie des Nations Unies pour l’alphabétisation (2003-2012).

Alors que le rôle de l’alphabétisation dans l’autonomisation et sa portée sur le développement ont été reconnus partout dans le monde, la planète compte toujours 776 millions d’adultes analphabètes et 75 millions d’enfants exclus du système scolaire, qui ne peuvent exercer leurs droits ni satisfaire leurs besoins. En réalité, l’alphabétisation est, de loin, le plus délaissé des objectifs du programme d’Éducation pour tous (EPT).

Qui sont ces 776 millions d’adultes analphabètes ? Dans la plupart des pays, ils appartiennent aux populations les plus désavantagées et les plus marginalisées, où l’on compte un pourcentage important de filles et de femmes, d’autochtones, de membres des minorités linguistiques et culturelles, de nomades, de ruraux et de personnes handicapées. Une forte corrélation existe entre pauvreté et analphabétisme. L’alphabétisation est la clé de ce problème. Pour toutes les femmes et hommes qui vivent sans avoir accès aux compétences de base en lecture et écriture, l’alphabétisation ouvre de nouveaux horizons et de nouvelles opportunités, améliore le niveau de vie et contribue aux processus d’évolution sociale et d’éradication de la pauvreté.

Cependant, même si tout indique clairement que l’alphabétisation a la capacité de transformer la vie des individus et les modèles de développement social, en de nombreux endroits du monde il n’y a ni volonté politique ni ressources pour faire de l’alphabétisation de la jeunesse et des adultes un domaine d’action prioritaire. Par conséquent, ceux qui ne se voient proposer aucune solution pour remédier à leur manque de compétences de base en lecture/écriture et calcul - à savoir, presque un adulte sur six - s’entendent dire que leurs droits, leurs besoins et leurs espoirs ne comptent pas. Cette situation est intolérable, et l’injustice criante qui la caractérise ne saurait continuer.

Heureusement, beaucoup de gouvernements, d’organisations de la société civile, d’entreprises, de groupes communautaires et d’individus comprennent quels sont les bienfaits de l’alphabétisation et apportent consciencieusement leur soutien aux programmes. Dans l’ombre, de nombreux anonymes travaillent sans cesse pour aider les autres à apprendre à lire, écrire et compter et pour leur donner la chance de prendre part à l’aventure de l’apprentissage. La Journée internationale de l’alphabétisation offre l’occasion de saluer ces personnes et d’applaudir leurs efforts, ainsi que de les encourager à poursuivre leur engagement. Par leurs activités de tutorat et de conseil, les alphabétiseurs, qu’ils soient professionnels ou bénévoles, sont d’importants catalyseurs du changement, qui créent une différence réelle dans la vie des autres.

L’alphabétisation produit ces bienfaits humains avec les apprenants eux-mêmes et par leur intermédiaire. Comme l’ont montré de nombreuses études, l’alphabétisation est une force d’autonomisation qui sert à améliorer la confiance, l’assurance et l’estime de soi des apprenants tout en les aidant à se sentir de plus en plus capables et indépendants et à mieux prendre conscience de leurs droits. L’alphabétisation accroît l’autonomie des individus, tant dans le contexte familial que dans le contexte communautaire.
Ces bienfaits humains de l’alphabétisation ont des conséquences significatives pour la société dans son ensemble. En effet, l’estime de soi engendrée par les compétences de base en lecture et écriture facilite la participation à la vie sociale et politique et, de fait, va de pair avec un accroissement de l’intérêt pour les activités nationales et communautaires, influençant les attitudes et les pratiques qui ont cours dans la sphère politique. Dans des contextes nombreux et variés, l’alphabétisation a démontré qu’elle a le pouvoir extraordinaire de donner aux individus les armes nécessaires pour participer plus activement et plus efficacement.

À une époque où les disparités augmentent, l’alphabétisation apporte non seulement une plus grande estime de soi, mais également des opportunités à ceux qui ont été marginalisés, dépossédés de leurs droits ou délaissés : les néoalphabètes acquièrent une capacité et des compétences accrues pour améliorer leur niveau de vie, disposer de moyens d’existence durables, accéder aux services de santé et d’éducation et se lancer dans la sphère publique. En effet, l’alphabétisation est primordiale pour garantir l’accès aux opportunités politiques, économiques et culturelles, ce qui est particulièrement vrai pour les femmes grâce à l’impact favorable et transformateur de l’alphabétisation sur leur vie.

Chaque année, la Journée internationale de l’alphabétisation est l’occasion d’une mobilisation planétaire en faveur de l’alphabétisation. Aujourd’hui, j’appelle les gouvernements, les organisations intergouvernementales, les partenaires du développement, les employeurs, les syndicats et les organisations de la société civile du monde entier à ne plus négliger l’alphabétisation de la jeunesse et des adultes et à renforcer leur engagement en sa faveur. L’alphabétisation n’est pas seulement affaire de lecture et d’écriture, c’est aussi une affaire de respect de soi et de dignité humaine, de possibilités qui donnent espoir à des individus, des familles, des communautés et des sociétés tout entières. Partie intégrante du droit à l’éducation, l’alphabétisation a prouvé encore et encore qu’elle était un instrument essentiel d’autonomisation. Il est temps que le droit à l’éducation de toutes les personnes, quel que soit leur âge, devienne une réalité pratique.

Koïchiro Matsuura

mercredi 2 septembre 2009

Journée internationale de l’alphabétisation : 8 septembre 2009

Message de la Fédération canadienne pour l'alphabétisation en français (FCAF)

La Journée internationale de l’alphabétisation, célébrée à travers le monde le 8 septembre, est une initiative de l’UNESCO et nous rappelle que, malgré des efforts multiples  et variés, l’alphabétisation reste un objectif difficile à atteindre : quelque 776 millions d’adultes ne possèdent pas les compétences de base en lecture et en écriture, ce qui signifie en d’autres termes qu’un adulte sur cinq est analphabète ; 75 millions d’enfants ne sont pas scolarisés et ils sont plus nombreux encore à fréquenter l’école de manière irrégulière ou à abandonner leurs études.


Au Canada, comme dans la majorité des pays industrialisés, l’alphabétisme est devenu un enjeu majeur. Malheureusement malgré les progrès, deux adultes sur cinq en âge de travailler ont du mal à comprendre ce qu’ils lisent. Pourtant, les compétences en lecture et en écriture sont essentielles non seulement pour la qualité de vie des personnes et de leur famille, mais aussi pour la vitalité sociale et économique de l’ensemble de la société.

Dès aujourd'hui et ce jusqu'à la Journée internationale de l'alphabétisation, nous vous proposerons une série de capsules informatives journalières afin de vous sensibiliser à des réalités liées à l'alphabétisme et aux compétences essentielles d'ici et d'ailleurs.

Normand Lévesque, Directeur général de la Fédération canadienne pour l'alphabétisation en français (FCAF), vous invite à consulter, tout au long de la prochaine semaine, le site Web de la FCFA afin de prendre connaissance de nos capsules informatives.

Marquis Bureau
Commission sectorielle, Éducation
Commission canadienne pour l'UNESCO

Photo

mardi 1 septembre 2009

L’ouverture au monde

Dans notre culture occidentale, nous trouvons normal que notre relation au monde s’établisse selon les critères de possession et de propriété. L’homme idéal, dans la mentalité actuelle, et celui qui produit et consomme. Dans ce type de culture, nous nous définissions uniquement à partir de ce que nous avons : « Je possède donc je suis »; ou encore : « Je suis ce que je possède. » L’ensemble de nos propriétés (choses et personnes) constitue notre identité propre. Quand nous raisonnons ainsi, le but de la vie ne peut être que celui d’accumuler et d’économiser. Nous visons constamment en dehors de nous-mêmes, c’est-à-dire dans l’action, dans ce que nous nous approprions.

La course effrénée vers la performance et le succès fait oublier l’essentiel, nous vide de notre substance. Trop pressés, trop fatigués, nous ne voyons plus où se trouve la vraie richesse, alors qu’elle est à l’intérieur de nous, dans le regard contemplatif porté vers l’univers. La véritable culture réside dans l’ouverture au monde, plutôt que dans la fermeture sur soi et ses possessions. Et cette ouverture ne va pas sans un certain détachement.

Source : Jean-Paul Simard

Photo

lundi 24 août 2009

Qu'est-ce que l'authenticité?

L'authenticité, c'est l'accomplissement antérieur à toute prise en charge consciente et rationnelle de soi-même. Un simple geste, unique et sûr de lui-même, peut être un signe d'authenticité. Un sentiment est authentique si le réel y occupe tout l'espace affectif disponible, ne laissant aucune place à la conscience compensatoire. J'aime monter à cheval. Ce sentiment est authentique dans la mesure ou il est inspiré par le cheval plutôt que par l'opinion selon laquelle les gens biens se plaisent à cheval. L'authenticité dans cette perspective, c'est la liberté à l'égard de l'opinion

Source

Photo

vendredi 21 août 2009

Pensée

Exprimez vos intentions véritables

Quels que soient les mots que vous prononcez, votre intention se transmettra par la parole. Ce dont vous rêvez, ce que vous ressentez et ce que vous êtes vraiment se reflétera dans votre parole.

Accord Toltèque: Que votre parole soit impeccable

mardi 18 août 2009

Cerveau gauche/cerveau droit

Les recherches sur le cerveau nous aident à comprendre pourquoi certains sont d’excellents producteurs, mais de médiocres managers, ou de formidables managers, mais de faibles leaders. Ces recherches nous apprennent essentiellement que le cerveau est divisé en deux hémisphères, le gauche et le droit, que chaque hémisphère est spécialisé dans des fonctions différentes et que chacun traite différents types d’informations et s’occupe de la résolution de différents types de problèmes.

Bien que les deux hémisphères dans les processus logiques et créatifs. Le gauche travaille plus sur la logique, le droit plus sur les émotions. Le gauche s’occupe des mots, le droit des images; le gauche de quantification et de détails spécifiques, le droit de globalité et de relations entre parties. Le gauche fait de l’analyse, c’est-à-dire qu’il sépare, le droit fait de la synthèse, c’est-à-dire qu’il rassemble. Le gauche a une pensée séquentielle, le droit a une pensée simultanée et holistique. Le gauche est temporel, c’est-à-dire qu’il a une perception du temps et de notre position par rapport aux buts; le droit n’est pas temporel, ce qui veut dire qu’il peut perdre totalement le contact avec le temps. Le gauche gouverne le côté droit de notre corps et le droit, le côté gauche.

À l’heure actuelle, nous vivons dans un monde dominé par l’hémisphère gauche, où les mots, la quantification et la logique règnent et où la créativité, l’intuition et le sens artistique sont souvent subordonnés, voire réprimés.

Stephen R. Covey
Photo 

La pratique de l’animation holistique du programme Genuine ContactMC permet d’apprendre à tenir compte des deux hémisphères de la personne dans la planification de réunions de travail ou publiques.
À suivre…

vendredi 14 août 2009

1ère rencontre européenne des praticiens du Forum Ouvert

« Apprécier, trouver un terrain d’entente, converser entre égaux, tout cela se produit au cours d’un Forum Ouvert comme un phénomène émergent naturellement. Le plus extraordinaire est que les personnes pensent qu’elles font cela toutes seules. Et c’est vrai ! De plus, elles savent au plus profond d’eux-mêmes qu’elles peuvent le refaire- et le referont. C’est réellement s’approprier son propre pouvoir. La clé ne réside pas dans la méthode, le processus, ou le facilitateur, elle est dans les personnes elles-mêmes. Alors je peux aller faire une sieste en sachant qu’elles feront un travail infiniment meilleur même si je travaillais très dur pour cela. » Harrison Owen sur la liste de discussion OSLIST, 30 juillet 2009

Chers amis du Forum Ouvert

Alors que notre communauté se développe en Europe et dans le monde, nous vous invitons pour le premier Forum Ouvert sur le Forum Ouvert Européen, à Paris, la ville lumière, pour un Forum Ouvert de 3 jours, dans l’un des plus prestigieux lieu de Paris : l’Arche de la Défense !

Bienvenue à tous les facilitateurs, organisations, commanditaires, collègues, qui utilisent le forum ouvert comme un outil extraordinaire pour aider les groupes à s’auto-organiser et à résoudre leurs problèmes les plus importants avec passion et responsabilité.

Explorons ensemble comment nous pouvons aider au mieux les sponsors, les organisations et nous-mêmes à ouvrir l'espace et le temps pour permettre l'auto-organisation

Quand : vendredi 30 octobre samedi 31 octobre, dimanche 1er novembre 2009

Où : Grande Arche de La Défense avec le soutien du Musee de l’Informatique
Parvis de la Défense
92044 La Défense Cedex

Langue : Anglais/Français
Participation : 200€. Inclu la participation à l'espace, les pauses et 3 repas.

Inscription : http://www.boscop.de/event/show/672


Christine Koehler chris(dot)alice(dot)koehler(at)gmail(dot)com

Luc Bizeul : lucbizeul(at)yahoo(dot)fr


Housing/Logement

Bed and Breakfast /Chambres d'hôtes :

http://www.hotesqualiteparis.fr/
http://www.france-pittoresque.com/gites/75.htm
http://www.2binparis.com/
http://www.meetingthefrench.com
http://french-guesthouse.com/regions.php?id=1158

Hôtels : à venir/coming soon

Office du tourisme de Paris : http://www.parisinfo.com/

http://www.grandearche.com/
http://en.wikipedia.org/wiki/Grande_Arche

lundi 10 août 2009

L'intelligence collective

L’intelligence collective se définit comme la capacité d’un collectif plus ou moins large à produire une connaissance sur son environnement et à en déduire des capacités d’action irréductibles à celles de chacun de ses membres pris isolément. Le concept est utilisé de façon extensible. Certains l’appliquent aux phénomènes d’auto-organisation de colonies d’animaux, comme des abeilles, des fourmis ou des oiseaux migrateurs et parlent alors de « propriété émergente des systèmes » . C’est aussi appliqué aux ensembles humains pour caractériser l’attitude collective à comprendre et maîtriser un environnement complexe.

L'intelligence collective est certainement un ingrédient essentiel du programme Genuine Contact et du Forum ouvert.

Photo

dimanche 9 août 2009

Pensée

Les solutions pour s'adapter aux défis ne résident pas dans les milieux dirigeants, mais dans l'intelligence collective des employés à tous les niveaux.

jeudi 6 août 2009

L'amour véritable

On n’a pas à justifier l’amour. L’amour est présent ou il ne l’est pas. L’amour véritable consiste à accepter les autres tels qu’ils sont sans essayer de les changer. Si nous essayons de les changer, cela signifie qu’on ne les aime pas vraiment. C’est pourquoi de toute évidence, si vous décidez de vivre avec quelqu’un, si vous voulez conclure cet accord, il est préférable de le faire avec celui ou celle qui est exactement tel que vous le souhaitez. Trouvez quelque que vous n’ayez pas à changer. Il est beaucoup plus facile de dénicher quelqu’un qui soit déjà comme vous le souhaitez, plutôt que de vouloir le changer. De même, cette personne doit aussi vous aimer tel que vous êtes, sans avoir besoin de vous changer. Si elle a le sentiment qu’elle doit vous transformer, cela signifie qu’elle ne vous aime pas vraiment. Alors pourquoi rester avec quelqu’un, si vous n’êtes pas comme il ou elle le souhaite?

Sagesse de Don Miguel Ruiz

Photo

mercredi 5 août 2009

Annonce : Formation sur les pratiques de résolution de conflits

Le Module 3 du programme Genuine Contact « Pratiques de résolution de conflits » sera offert à Gatineau au Québec les 22 et 23 octobre 2009 en collaboration avec CAP Santé Outaouais.

Pour de plus amples renseignements : info@mbureau.com

Notre atelier sur la résolution de conflits est le troisième d’une série de cinq ateliers intensifs de notre programme Genuine ContactMC.

Le module 3 peut être suivi seul par quiconque souhaite en savoir davantage sur l’animation en résolution de conflits interculturels. Il peut aussi l’être dans le cadre de la série. L’objectif de cette composante est de préparer les animateurs à venir en aide aux personnes qui ont manifesté le désir de résoudre leur conflit, mais qui ont besoin d’assistance pour le faire. Il arrive souvent que des conflits régnant au sein d’une organisation se manifestent lors de réunions faisant appel à la technologie du Forum ouvert ou à celle de l’animation holistique. Durant ces réunions, les gens qui vivent un conflit exprimeront fréquemment le souhait d’échapper à leur situation conflictuelle, ce qui débouche souvent sur la prise de mesures concrètes pour y arriver. Mais après la réunion, les personnes touchées pourraient demander de l’aide, ne sachant trop comment s’y prendre pour se sortir du conflit et le résoudre.

Cet atelier intensif a pour but d’aider les animateurs à faciliter la résolution des conflits chez des gens de tous les horizons culturels et interculturels.

Les personnes en situation de conflit ne voient habituellement les choses que d’un point de vue. Elles se posent rarement de véritables questions entre elles. Elles ont aussi tendance à perdre contact avec leur moi global, plongeant une partie de celui-ci dans le mutisme, et sont incapables de participer pleinement et efficacement aux efforts déployés pour résoudre le conflit. Notre processus leur permet de jeter un regard frais sur les choses, de reprendre contact de manière authentique avec elles-mêmes.

Nos processus sont universels et sont efficaces avec tout être humain.

Les participants qui travaillent à résoudre leurs conflits en suivant nos processus apprennent à tourner le dos à leurs vieilles conversations stériles et à leurs vieilles perspectives à œillères. C’est aussi le cas même si leur conflit n’est pas résolu. Autrement dit, nos processus permettent de ne plus retomber dans les vieux modes de pensée, que le conflit soit réglé ou non.

mardi 4 août 2009

La zone de transition

Maryem Le Saget note que l’entreprise qui en est encore à la pyramide la plus bureaucratique et traditionnelle va devoir passer par des phases préparatoires avant d’entraîner l’ensemble de l’organisation vers une grande transition, qui est changement d’état et de mentalité. Pour William Bridges, le changement est rapide, et commence souvent par une nouvelle situation (nouveau patron, nouvel organigramme, nouveau pays, nouveau poste, …) Ce changement déclenche chez les gens un processus de transition. À l’opposé du changement, la transition est longue, ne commence pas par une nouveauté mais généralement par le deuil psychologique du passé, puis prend le temps qu’il faut pour intégrer « émotionnellement » le changement dans sa totalité sans retour en arrière (de trois à cinq ans le plus souvent pour les changements de grande envergure). Au final, la transition bouleverse totalement la façon de raisonner et d’agir d’une entreprise, sa façon de produire et d’échanger.

Le deuil psychologique relié au changement ou à la transformation est au cœur de la pratique du programme Genuine Contact. L’outil du cycle de la guérison est utilisé à cette fin au cours de la rencontre préliminaire avec le client ou pendant la consultation. Prendre conscience du deuil engendré par le changement est une étape essentielle vers la transformation.

Marquis Bureau

vendredi 31 juillet 2009

Sortir de l'ordinaire

Aujourd’hui, il serait bon de faire quelque chose qui sorte de l’ordinaire. Nous pourrions, par exemple, danser dans la rue en partant au travail, regarder un inconnu droit dans les yeux et parler d’amour au premier coup d’œil, suggérer à notre patron une idée apparemment ridicule mais à laquelle nous croyons, acheter un instrument dont nous avons toujours voulu jouer sans jamais oser. Les guerriers de la lumière s’autorisent des journées de ce genre.

Aujourd’hui, nous pouvons verser des larmes pour quelques injustices qui nous sont restées en travers de la gorge. Nous allons téléphoner à quelqu’un à qui nous avons juré de ne plus jamais parler (mais dont nous adorions trouver un message sur notre répondeur). Cette journée doit se démarquer du scénario que nous écrivons chaque matin.

Aujourd’hui, toutes les fautes seront permises et pardonnées. Aujourd’hui est un jour à profiter de la vie.

Source : Paulo Coelho
Photo

mercredi 29 juillet 2009

Le court long chemin

Un explorateur blanc, pressé d'atteindre sa destination au cœur de l'Afrique, promit une prime à ses porteurs indigènes s'ils acceptaient d'accélérer l'allure. Pendant plusieurs jours, les porteurs pressèrent le pas.

Un après-midi, pourtant, ils refusèrent de continuer, s'assirent tous par terre et posèrent leur fardeau. On aurait pu leur offrir encore davantage d'argent, ils n'auraient pas bougé. Lorsque l'explorateur leur demande la raison de ce comportement, voici la réponse qu'il obtient:

"Nous avons marché si vite que nous ne savons plus ce que nous faisons. Maintenant, nous devons attendre que nos âmes nous rejoignent."

Source: Maktub, Paulo Coelho
Photo

lundi 27 juillet 2009

Les pensées passent, arrivent et s'en vont

La pensée ne résout pas les problèmes, elle les crée. La solution apparaît toujours lorsque vous cessez de penser, et que vous vous arrêtez pour devenir totalement présent, ne serait-ce qu’un instant. Ensuite, un peu plus tard, lorsque les pensées reviennent, vous avez tout d’un coup une intuition créatrice qui n’était pas là auparavant.

Cessez de penser de façon excessive et voyez comment tout change. Vos relations changent car vous n’exigez pas de l’autre personne qu’elle fasse quelque chose pour vous afin d’augmenter votre sens de soi. Vous ne vous comparez pas aux autres et vous n’essayez pas de leur être supérieur pour renforcer votre sentiment d’identité.

Vous permettez à tous d’être comme ils sont. Vous n’avez pas besoin de les changer. Vous n’avez pas besoin qu’ils se conduisent différemment pour pouvoir être heureux.

Source : Eckhart Tolle, Retraite à Findhorn
Photo

jeudi 23 juillet 2009

Responsabilités et illumination

Le disciple s’approcha de son maître :

« Pendant des années, j’ai cherché l’illumination et je sens que je suis sur le point de la rencontrer. Je veux savoir quelle est la prochaine étape.

-Comment subvenez-vous à vos besoins? Demande le maître.

-Je n’ai pas encore appris à subvenir à mes besoins, mon père et ma mère m’entretiennent. Mais ce n’est là qu’un détail.

-La prochaine étape consiste à regarder le soleil pendant une demi-minute », répondit l maître.

Le disciple obéit.

Le maître lui demanda alors de décrire le champ qui les entourait.

« Je ne vois pas, l’éclat du soleil a troublé ma vision.

-Un homme qui ne cherche que la lumière et se dérobe de ses responsabilités ne rencontrera jamais l’illumination. Un homme qui garde les yeux fixés sur le soleil finit par devenir aveugle », expliqua le maître.

Source : Maktub, Paulo Coelho
Photo

mercredi 22 juillet 2009

Le combat n’a rien à voir avec la querelle

Le chemin inclut le respect de tout ce qui est petit et fragile. Tu dois toujours savoir reconnaître quand le moment est venu d’adopter l’attitude adéquate.

Même si tu as déjà tiré de l’arc à diverses reprises, continue d’être vigilant à la manière dont tu places ta flèche et tends la corde.

Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.

Accumuler de l’amour signifie chance, accumuler de la haine signifie calamité. Celui qui ne reconnaît pas les problèmes laisse la porte ouverte et les tragédies surviennent.

Le combat n’a rien à voir avec la querelle.

Source : Le sage Lao-tseu

mardi 21 juillet 2009

La répétition des expériences

Un guerrier de la lumière constate que certains moments se répètent.

Fréquemment, il se voit placé devant des problèmes et des situations auquel il avait déjà été confronté. Alors il est déprimé. Il songe qu’il est incapable de progresser dans la vie, puisque les difficultés sont de retour.

« Je suis déjà passé par là, se plaint-il à son cœur.

Il est vrai que tu as déjà vécu cela, répond son cœur. Mais tu ne l’as jamais dépassé. »

Le guerrier comprend alors que la répétition des expériences a une unique finalité : lui enseigner ce qu’il n’a pas encore appris.

Source : Paulo Coelho
Photo

lundi 20 juillet 2009

Devenir son propre maître

« C’est curieux, se dit le guerrier de la lumière. J’ai rencontré tant de gens qui – à première vue – tentent de montrer le pire d’eux-mêmes. Ils cachent leur force intérieure derrière l’agressivité; ils masquent leur peur de la solitude sous un air d’indépendance. Ils ne croient pas en leur propre capacité, mais passent leur temps à proclamer aux quatre vents leurs qualités. »

Le guerrier lit ces signes chez nombre d’hommes et de femmes de sa connaissance. Il ne se laisse jamais abuser par les apparences et s’efforce de rester silencieux quand on cherche à l’impressionner. Mais il saisit la moindre occasion de corriger ses défauts, puisque les autres sont toujours un bon miroir de nous-mêmes.

Un guerrier profite de toutes les opportunités pour devenir son propre maître.

Source: Paulo Coelho

Photo

samedi 18 juillet 2009

La vérité

Chaque fois que l’on écoute une opinion et qu’on la croit, on conclut un accord qui s’intègre à notre système de croyances.

Combien de fois agit-on ainsi avec ses propres enfants? On leur fait part d’opinions négatives, puis ils portent en eux la magie noire durant des années et des années. Certaines personnes transmettent leur opinion, soutenue par toute la puissance de leur parole. Si vous l’acceptez, vous concluez un nouvel accord et vous mettez alors votre propre pouvoir dans cette opinion. Celle-ci devient de la magie noire.

Ce genre de sort est difficile à briser. La seule chose qui puisse le rompre est de conclure un nouvel accord fondé sur la vérité.



D’un côté de l’épée se trouvent les mensonges qui créent de la magie noire, de l’autre la vérité qui a le pouvoir de rompre le sort. Seule la vérité vous affranchira.

Source : Don Miguel Ruiz
Photo

jeudi 16 juillet 2009

Comment devenir un guerrier?

Les caractéristiques d’un guerrier sont quasiment les mêmes partout dans le monde. Premièrement, le guerrier possède la conscience. Ceci est très important. On est conscient d’être en guerre, et celle-ci dans notre esprit exige de la discipline. Non pas celle d’un soldat, mais celle d’un guerrier. Ce n’est pas une discipline imposée de l’extérieur, qui nous dit que faire ou non, mais celle consistant à être soi-même, quoi qu’il advienne.
Ensuite, le guerrier possède le contrôle. Il ne s’agit pas de contrôler d’autres êtres humains mais ses propres émotions, son propre moi. C’est lorsqu’on perd contrôle qu’on réprime ses émotions. La différence entre un guerrier et une victime, c’est que cette dernière réprime ses émotions tandis que le guerrier les réfrène. La victime les réprime parce qu’elle a peur de les exprimer. Se réfréner signifie contenir ses émotions puis les exprimer au bon moment : ni avant, ni après. Voilà pourquoi les guerriers sont impeccables. Ils contrôlent totalement leurs émotions et donc leur propre comportement.

Source : Don Miguel Ruiz

Photo

L’archétype du leader est le guerrier. Possédez-vous la conscience et le contrôle? Deux ingrédients à ajouter à votre pratique.

mardi 14 juillet 2009

Le guerrier pacifique

La voie commence là où nous sommes.
Elle fonctionne à tous les niveaux.
La méthode est l'action.
Le temps, maintenant.

Source: Dan Millman
Photo

lundi 13 juillet 2009

L'approche holistique en organisation

Dans sa généralité, la notion "holistique" est aussi simple qu'universelle ; les exemples du principe holistique sont légion. On peut penser à l'adage oriental : "Observe un grain de sable et tu percevras l'univers." ou à l'idée systémique que chaque partie d'un système est un reflet du tout. Dans le massage, les divers points de la plante du pied sont connectés à des zones particulières du corps ; de même, en acupuncture et en iridologie, l'oreille ou l'iris sont des mini-systèmes reliés au méta-système qu'est le corps. Enfin, chaque cellule de l'organisme transporte dans son ADN des clones virtuels de l'ensemble.

Les applications de l'approche holistique ne s'arrêtent pas à ces exemples au niveau de la matière : elle vaut aussi pour le temps. Quelques minutes d'observation des processus et des stratégies d'une personne, autrement dit de son scénario, suffisent à manifester ceux qu'elle met en oeuvre à l'échelle de mois, d'années et de décennies1. Dans un autre domaine, l'explosion d'une molécule dans la fission atomique est une image en miroir du Big Bang universel.

Dans les organisations également, les lois holistiques et leurs applications en termes de matière et de temps se traduisent par des phénomènes observables, qui fournissent un outil conceptuel au consultant. Ici, le principe holistique peut s'énoncer comme suit : "Toute partie d'une organisation (service, département, unité, division, équipe, etc.) qui a participé à son histoire globale porte des reflets de l'ensemble de l'organisation et de ses autres parties dans sa structure (matière), ses stratégies, ses jeux psychologiques, ses processus (temps) et ses résultats (matière)."

En termes d'Analyse Transactionnelle, l'approche holistique en organisations est une application systémique de la théorie du "scénario" et quelquefois des "jeux" psychologiques. Elle se centre sur les comportements et les processus collectifs qui se répètent et sur l'impact qu'ils exercent sur la structure et les résultats de l'organisation. Nous pouvons y recourir pour diagnostiquer des problèmes organisationnels en définissant clairement la structure globale et les processus des systèmes non productifs. A partir de là, nous pouvons passer à des interventions orientées vers le processus et la structure qui, en modifiant les jeux psychologiques et le scénario, améliorent les résultats.

Source: Alain Cordon
Photo

dimanche 12 juillet 2009

Pensée du jour


« Les choses visibles sont faites de choses invisibles. »


Photo

vendredi 10 juillet 2009

Votre style - oser la différence

Toutes les œuvres demandent de la rigueur.

À nous d’oser la différence, de faire preuve d’audace en prenant la liberté d’agir un peu en marge des habitudes imposées par la culture de l’entreprise afin d’atteindre une plus grande efficacité. Les réunions se déroulent comme ceci, pourquoi ne pas changer cette façon de faire? Les relations entre les personnes sont régies par telles règles de jeu, ne pourrait-on les modifier?...

Source : Meryem LeSaget – Identifier son style

Photo

jeudi 9 juillet 2009

L'espoir

L’espoir est la conviction que l’on peut trouver les moyens d’accomplir ses buts et développer la motivation nécessaire à leur accomplissement. L’optimiste ne renonce pas rapidement : fort de l’espoir qu’il va réussir, il persévère et réussit plus souvent que le pessimiste, surtout dans des circonstances adverses.

Source : Matthieu Ricard

Photo

lundi 6 juillet 2009

L’importance de la société civile dans le développement communautaire

L’UNESCO recommande expressément de faire en sorte que la société civile s'investisse activement dans la formulation, la mise en œuvre et le suivi des stratégies de développement.

Bien que l'État ait, en dernier ressort, la responsabilité du développement, les organisations de la société civile jouent un rôle majeur. Elles remplissent trois grandes fonctions :

Elles fournissent des services alternatifs là où l'action de l'État est inexistante ou insuffisante. Les organisations de la société civile sont souvent plus flexibles que les pouvoirs publics et elles sont plus proches de la base et des cultures locales. Grâce à des démarches à l'écoute des besoins et des conditions de vie des populations défavorisées, ces organisations ont un meilleur accès aux personnes exclues et marginalisées. Leur efficacité dans des domaines tels que la participation communautaire, l'autonomisation, l'alphabétisation, les écoles communautaires, la santé génésique et l'éducation de la petite enfance, est particulièrement appréciée.

Leurs démarches novatrices font des organisations de la société civile des sources de réflexion et de pratiques nouvelles. En d'autres termes, elles contribuent à pallier au manque d'idées.

Bien informées, elles exercent une fonction critique et mobilisatrice sur une large gamme de problèmes du développement. Les ONG mènent des campagnes aux niveaux national, régional et international.



Photo

Ce soir j'animerai un cercle de réflexion avec des représentants d'organismes communautaires de l'Outaouais. Notre sujet de réflexion est l'animation holistique et la gouvernance des organismes communautaires.
Marquis Bureau

vendredi 3 juillet 2009

Annonce: Carrefour jeunesse-emploi Papineau

Le Carrefour jeunesse-emploi Papineau a pour mission d'offrir aux personnes âgées de 16 à 35 ans, sans égard à leur statut économique, sans aucune forme de discrimination et sur une base volontaire, une gamme de services personnalisés de qualité, adaptée à chacun. Ces services visent à améliorer les conditions de vie des jeunes, à augmenter leur niveau d'employabilité et à favoriser leur intégration sur le marché de l'emploi ou vers un retour aux études. En se présentant au Carrefour jeunesse-emploi Papineau, le client âgé entre 16 et 35 ans est assuré d'obtenir une rencontre avec des personnes compétentes qui sauront intervenir de façon adéquate pour chacun.

Je remercie les membres du Conseil d'administration du Carrefour jeunesse-emploi Papineau pour ma nomination.

jeudi 2 juillet 2009

La mobilisation et l’adaptation

Pour rester en vie, le patient devait changer de vie. Les médicaments et un triple pontage pouvaient l’aider, avait dit un cardiologue, mais aucune réparation technique n’aurait pu le dispenser de modifier ses vieilles habitudes. Il devait cesser de fumer, améliorer son régime alimentaire, bouger davantage et prendre le temps de se relaxer, en veillant à respirer plus profondément chaque jour. Son médecin lui apporterait compétence technique et soutien moral, mais lui seul pouvait adapter son mode de vie pour améliorer sa santé sur le long terme. Le médecin était confronté à une tâche de leadership : mobiliser le patient pour qu’il apporte à son comportement les changements nécessaires. Le patient était confronté à une tâche d’adaptation : déterminer quels changements spécifiques effectuer et comment les introduire dans sa vie quotidienne.

Source : Ronald A. Heifetz et Donald L. Laurie.

Souvent, l’organisation fait appel à un consultant externe pour aider à faciliter un processus de mobilisation. Comme résultat, l’organisation souhaite que les gens concernés par le changement puissent s’adapter. Je note ici une distinction importante au niveau des responsabilités de l’organisation et des employés. L’organisation est responsable d’assumer le leadership de la mobilisation tandis que la responsabilité de l’adaptation revient à l’employé.
Marquis Bureau

Photo 

mercredi 1 juillet 2009

Légende

Une vieille légende indienne raconte qu'un brave trouva un jour un œuf d'aigle et le déposa dans le nid d'une « poule de prairie ». L'aiglon vit le jour au milieu d'une portée de poussins de prairie et grandit avec eux.

Toute sa vie, l'aigle fit ce qu'une poule de prairie fait normalement. Il chercha dans la terre des insectes et de la nourriture. Il caqueta de la même façon qu'une poule de prairie. Et lorsqu'il volait, c'était dans un nuage de plumes et sur quelques mètres à peine.

Après tout, c'est ainsi que les poules de prairie sont censées voler.

Les années passèrent. Et l'aigle devint très vieux. Un jour, il vit un oiseau magnifique planer dans un ciel sans nuage. S'élevant avec grâce, il profitait des courants ascendants, faisant à peine bouger ses magnifiques ailes dorées.

« Quel oiseau splendide! » dit notre aigle à ses voisins!
« Qu'est-ce que c'est? »

« C'est un aigle, le roi des oiseaux,» caqueta sa voisine.
« Mais il ne sert à rien d'y penser à deux fois. Tu ne seras jamais un aigle.»

Ainsi, l'aigle n'y pensa jamais à deux fois.

Il mourut en pensant qu'il était une poule de prairie.

Vous est-il arrivé de penser que vous étiez une poule de prairie?

Pensez-y deux fois...

Photo

lundi 29 juin 2009

Formation: Forum ouvert

Le Groupe Courage International offrira un module de formation sur le Forum ouvert du 20 au 23 novembre 2009 à l'Auberge Prema Shanti à Val-David, Québec. Vous avez le choix de suivre votre formation en français ou en anglais.

Pour obtenir de plus amples renseignements ou pour vous inscrire, communiquez avec Marquis Bureau: info@mbureau.com

Les fondateurs du Groupe Courage International sont Rachel Assuncao, Marquis Bureau, Michelle Cooper, Donna Clark

dimanche 28 juin 2009

Symbole : Papillon et Forum ouvert

Aujourd’hui, nous considérons volontiers le papillon comme un symbole de légèreté et d’inconstance.

La sagesse ancestrale le considère autrement. Un apologue des Baluba et des Lulua du Kasaï (Congo démocratique central) illustre à la fois l’analogie âme-papillon et le glissement du symbole à l’image. L’homme, disent-ils, suit de la vie à la mort le cycle du papillon : il est dans son enfance une petite chenille, une grande chenille dans sa maturité; il devient chrysalide dans sa vieillesse; sa tombe est le cocon d’où sort son âme, qui s’envole sous la forme d’un papillon; la ponte de ce papillon est l’expression de sa réincarnation (FOVA).
De même, la psychanalyse moderne voit dans le papillon un symbole de renaissance.

Source : Jean Chavalier et Alain Gheerbrant

La métaphore du papillon et la théorie du chaos

Le battement d’ailes d’un papillon dans un Forum ouvert peut-il provoquer une transformation? Comme dans l’explication de cette métaphore, il serait plus juste de dire que le battement d'ailes d’un « papillon » dans un Forum ouvert « induit » la transformation, il ne la provoque pas directement! Elle est provoquée par des conditions locales, qui sont elles-mêmes « liées » à d'autres, etc . . .

Parfois, dans un Forum ouvert, les solutions peuvent sembler surgir de nulle part. Les « papillons » sont en partie responsables de cette perception. Ils participent peut-être aux discussions dans le cercle, ou choisissent de tenir des discussions à sa périphérie. Les « papillons » voltigent seuls ou en groupes à l’intérieur ou à l’extérieur de l’espace identifié pour tenir des discussions. Ils sont en mouvement. Ce mouvement contribue au chaos. Le chaos contribue à l’apprentissage. Apprendre, transforme et fait naître ou renaître!

Photo